Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cuisine, c'est tout !
  • En cuisine, c'est tout !
  • : Un blog de recettes de cuisine pour tous les jours!
  • Contact

Partenaires

Rechercher

Blog Widget by LinkWithin

Archives

A la une!

Affiche-SBC5-HD.jpg

 

Le 5ème salon du blog culinaire se tiendra le 3ème weekend de novembre à Soissons. Cette année encore, j'y serai!

25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 07:00

Gigot-au-beurre-d-herbes.JPG

 

Jusqu'à il y a encore quelques années, je n'aimais pas l'agneau. Alors, à l'approche de Pâques, c'était chaque fois la même chose, je me demandais bien comment j'allais me tirer d'affaire pour ne pas en cuisiner, ou ne pas en manger.

Et puis petit à petit, j'ai commencé à apprécier cette viande, à apprendre à la préparer, si bien que j'ai même commencé à mettre des recettes d'agneau sur mon blog. Un carré aux noisettes, un gigot de 7h, ou au romarin, ou encore des brochettes.

Alors quand j'ai reçu et feuilleté le dernier Elle à Table (Mars-Avril 2013), j'ai passé du temps à regarder les recettes d'agneau, traditionnelles en cette saison, puisque Pâques approche. Et l'une d'entre elles m'a fait de l'oeil, c'est le gigot au beurre d'herbes. Un gigot entier, cuit au four sur un lit de pommes de terres, parfumé avec un beurre d'herbes.

J'ai donc refait la recette à ma sauce, je n'ai utilisé que du basilic pour les herbes, cuit un peu plus longtemps que la recette initiale pour que mon gigot d'1,8kg soit rosé à coeur, et relevé un peu l'assaisonnement.

Avec de pommes de terre fondantes et sucrées, ce plat complet est un vrai régal. Alors pour Pâques, n'hésitez pas à le réaliser, vous vous régalerez vous aussi.

Et vivement les prochains morceaux d'agneau que je pourrai cuisiner!

 

Gigot d'agneau au beurre de basilic

Pour 8 personnes

1 gigot raccourci d'environ 1,8kg

1,7kg de pommes de terres

2 oignons 

1 filet d'huile d'olive

1 verre de vin blanc sec

Sel, poivre

50g de beurre salé

1 gousse d'ail

1 échalote

1 bouquet de basilic

 

Salez et poivrez la viande sur toutes les faces.

Mixez longuement le beurre, l'ail d'égermé, l'échalote et le basilic jusqu'à obtenir une pommade.

Etalez ce beurre d'herbes sur le gigot et réservez.

Pendant ce temps, préchauffez le four à 180°C.

Pelez les pommes de terre et coupez-les en rondelles. Déposez-les au fur et à mesure dans un grand plat beurré, salez et poivrez légèrement au fur et à mesure.

Pelez et émincez les oignons. Déposez les rondelles d'oignons sur les pommes de terre et enfournez pour 30 minutes.

Montez le four à 210°C, déposez le gigot sur les pommes de terre, et poursuivez la cuisson pendant 30 minutes.

Baissez la température du four à 180°C, retournez le gigot, arrosez les pommes de terre avec le vin blanc et poursuivez la cuisson pendant 40 minutes.

A la fin de la cuisson, sortez le plat du four, puis enveloppez la viande de papier aluminium pendant 10 minutes.

Servez le gigot coupé en tranches, avec les pommes de terre.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:00

Pho-vietnamien.JPG

 

Avec le temps hivernal revenu cette semaine sur ma région, j'avais envie de douceur, de réconfort, avec un plat mijoté.

En cette saison, j'ai d'habitude plutôt envie de plats printaniers et de petits légumes nouveaux. Mais là, les 15cm de neige tombés mardi, et le froid glacial qui a suivi m'ont donné envie de vous proposer ce plat vietnamien.

Le principe est le même qu'un pot au feu, une viande bouillie longuement, avec des légumes. Mais là, le bouillon est épicé, parfumé, et vous fait voyager.

Avec une grande quantité préparée, je me suis régalée plusieurs jours de suite, ave la viande, les légumes, ou tout simplement en buvant le bouillon parfumé.

Je me suis largement inspirée de la recette de l'atelier des chefs, on en trouve énormément d'autres sur le net, je pense que chaque cuisinière vietnamienne a aussi la sienne. N'hésitez pas à la modifier pour en faire la votre, si vous avez envie.

 

Pho vietnamien

Pour 6 personnes

   600g de paleron de boeuf

   600g de gite

   1 morceau de queue de boeuf

   1 cube de bouillon de boeuf

   2 oignons

   4 carottes

   50g de gingembre frais

   1 branche de céleri

   2 bâtons de cannelle

   4 étoiles de badiane

   8 capsules de cardamome verte

   Noix de muscade

 

 

   300g de pousses de soja fraiches

   1 bouquet de coriandre

   1 botte de cébettes (ou d'oignons nouveaux)

   300g de nouilles chinoises

   100g de pousses d'épinards fraiches

   2 citrons verts

 

Le bouillon, et la cuisson de la viande

Epluchez les oignons, les carottes et le céleri. Coupez-les en gros morceaux.

Epluchez le gingembre et détaillez-le en fines lamelles, ou en petits morceaux.

Plongez les morceaux de viande dans une grande cocotte remplie de 3 litres d'eau froide ajoutez les épices, le cube de bouillon et le gingembre et portez à ébullition. Ecumez régulièrement

Au bout d'1/2h, ajoutez les cubres de légumes, et poursuivez la cuisson à petits frémissements pendant au moins 3 heures.

La viande est cuit lorsqu'elle est très fondante. 

Sortez la viande du bouillon, et émincez-la très finement.

 

Préparez la garniture

Lavez, et effeuillez la coriandre.

Lavez les cébettes et émincez-les en fines lamelles.

Portez une grande quantité d'eau à ébullition, plongez-y les nouilles pour les ramollir, puis répartissez-les nouilles égouttées dans 6 bols. Ajoutez sur les nouilels la viande émncée.

Parsemez de pousses d'épinards, des germes de soja, des cébettes émincées, puis versez dessus le bouillon brûlant.

Accomapgnez chaque bol d'un quartier de citron vert.

 

 

Le truc en plus:

  • La viande peut cuire bien plus de 3h30. Mais veillez dans ce cas à rajouter de l'eau régulièrement, afin d'avoir assez de bouillon parfumé pour servir.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 07:00

Voici une recette que j'ai dans mes archives depuis des années. Je n'avais pas encore eu l'occasion de la réaliser, et pourtant elle me faisait de l'oeil chaque fois que je passais mes recettes en revue.

Et puis il y a quelques semaines, j'ai été prise d'une soudaine envie de filet mignon. Et bien que j'ai plusieurs recettes de filet mignon en réserve, j'ai choisi celle-là, parce qu'elle était vraiment de saison.

Réconfortant à souhait, chaleureux et parfumé, j'ai vraiment apprécié ce mélange de saveurs, et la simplicité rafinée de la recette.

Bref, une réussite, que mes invités ont aussi appréciée.

Filet mignon a la moutarde quinoa et champignons

 

Filet mignon à la moutarde, quinoa et champignons

Pour 6 personnes

   2 filets mignons de porc de 500g chacun

   14 fines tranches de lard fumé

   300g de quinoa

   500g de champignons des bois mélangés

   2 échalotes

   30cl de crème liquide

   1 verre de vin blanc sec

   4 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne

   3 cuillères à soupe d'huile d'olive

   Sel, Poivre

 

Préchauffez le four à 190°C.

Badigeonnez les filets migons de moutarde, entourez-les avec les tranches de lard fumé, et ficelez pour maintenir le tout.

Déposez les filets mignons dans un plat allant au four, arrosez-les de 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et poivrez.

Faites cuire les filets mignon pendant 30 minutes, en les retournant à mi-cuisson et en les arrosant régulièrement avec le jus de cuisson.

 

Pendant ce temps, lavez le quinoa à grande eau. Mettez-les dans une casserole, ajoutez deux fois et demi le volume d'eau, du gros sel et portez à ébullition. Laissez cuire 12 minutes à feu doux, puis coupez le feu et laissez gonfler. Rajoutez un peu d'eau en court de cuisson si nécessaire.

 

Coupez le pied des champignons, frottez-les pour enlever la terre (mais ne les passez pas à l'eau).

Pelez et hâchez les échalotes.

Faites chauffer le reste d'huile d'olive dans une grande poêle, ajoutez les échalotes et faites-les revenir 2 minutes. Ajoutez les champignons,e t poursuivez la cuisson pendant 10 minutes. Salez et poivrez.

Réservez les champignons dans un plat chaud. Passez le quinoa dans la même poêle et faites-le chauffer afin qu'il soit légèrement croquant. Réservez au chaud.

Sortez les filets mignon du four et laissez-les reposer sous une feuille d'aluminium le temps de préparer la sauce.

Déglacez le plat de cuisson de la viande au vin blanc, ajoutez la crème, portez à ébullition, salez et poivrez.

Coupez la viande en tranches, et servez avec le quinoa, les champignons et la sauce.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 07:00

Blue-burger.JPG

Depuis quelques mois, j'ai des petits amateurs de hamburgers à la maison. Mais j'ai aussi une réelle aversion pour la restaurationrapide, et ce n'est certainement pas là qu'ils iront en manger.

Donc j'avais promis que je leur ferai des hamburgers maison.

Du coup, pour le déjeuner de dimanche dernier, j'ai pris tout ce qu'il me fallait, et j'ai préparé des burgers à la carte pour tout le monde. Choix du fromage, de la sauce, et même du pain.... de quoi satisfaire tous les goûts, et se régaler avec des burgers maison.

Mon préféré, c'est sans aucun doute celui au bleu. Quelques lamelles de fourme d'Ambert, une sauce blanche légèrement puquante et légèrement sucrée faite maison aussi, un steak haché bien saignant, et voilà un délicuex burger.

Cette fois, je n'avais pas pris le temps de faire les petits pains moi-même, donc les enfants ont eu des petits burgers avec petits pains ciabatta, pour nous, c'était des pains à burgers tout prêts, mais avec des petits pains maison, nul doute qu'ils auraient été encore meilleurs.... donc ça, ce sera pour la prochaine fois.

 

Blue burger

Pour 4 personnes

   4 pains à hamburger

   4 steak hachés

   160g de fourme d'Ambert

   100g de fromage blanc

   2 cuillères à café de moutarde douce

   1 cuillère à café de miel liquide

   Huile d'olive (pour la cuisson de la viande)

   Sel, Poivre

 

Dans un bol, mélangez la moutarde et le miel. Ajoutez le fromage blanc et mélangez bien. Salez et poivrez légèrement.

Coupez le fromage en lamelle.

Ouvrez les pains à hamburgers et toastez-les

Faites chauffer l'huile dans une grande poêle, et faites cuire les steak hachés selon votre goût. Assaisonnez.

Etalez une cuillère de sauce blanche sur les bases des pains, déposez la viande très chaude, puis les lamelles de fourme d'Ambert et refermez avec les dessus de pain.

Servez aussitôt.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 07:00

Cocotte-poulet-chorizo.JPG

 

Anne a publié cette recette il y a quelques temps déjà. Quand je l'avais vue la première fois, elle m'avait vraiment tentée, et je l'ai faite pour le déjeuner, un jour où je recevais une amie et ses enfants.

Les enfants ont trouvé ça super, et ont surtout adoré "les morceaux de saucisson qui pique, cachés sous le poulet"!!

Moi aussi j'ai beaucoup aimé: c'est très bon, simple à faire, ça ne demande pas trop de surveillance en cuisine, ni de travail, il suffit de laisser mijoter tout doucement, ce qui laisse le temps de s'occuper d'autre chose pendant ce temps là.

Alors un soir où je recevais des amis, après une journée de travail, ne pouvant pas passer trop de temps en cuisine, j'ai décidé de reprendre cette recette.

La voilà donc, nous étions 4, j'ai donc repris pas à pas la recette proposée par Anne, ou presque, en divisant les quantités par deux. Chez moi, il est resté de la sauce, que j'ai mélangée le lendemain avec des pâtes fraiches, un régal.

 

Poulet au chorizo

Pour 4 personnes

   4 belles cuisses de poulet

   2 petits oignons

   2 gousses d'ail

   Thym et romarin frais

   1 feuille de laurier

   Poivre

   6 tomates cocktail

   1/2 chorizo

   1 cuillère à soupe de farine

   Huile d'olive

   Piment d'Espelette

   150ml de vin blanc

 

Otez la peau du poulet.

Epluchez les oignons et coupez-les en 4

Coupez le chorizo en rondelles, puis recoupez chaque rondelle en 4 afin de faire des cubes.

Lavez les tomates et coupez-les en quatre.

Versez deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une cocotte. Faites-y dorer les cuisses de poulet.

Lorsqu'elles sont bien dorées de tous les côtés, ajoutez les oignons, les herbes aromatiques et le chorizo. Laissez sur feu vif le temps que les oignons colorent.

Salez, poivrez, ajoutez une pincée de piment d'Espelette, puis les tomates et les gousses d'ail pelées et dégermées.

Saupoudrez de farine, mélangez et mouillez avec le vin blanc.

Couvrez et laissez mijoter pendant 20 à 25 minutes.

Servez avec des pâtes fraiches.

 

 

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 12:00

Foie, joue, rognons, cervelle, tripes.... et si vous les redécouvriez?

 

Ces morceaux qu'on ne cuisine peu souvent ont pourtant beaucoup d'atout: riches en protéines, pauvres en graises, variés et gouteux.

Et  le mois des produits tripiers, qui se tiendra en novembre est la bonne occasion pour les mettre en avant et les cuisiner.

 

Avec Mamina, Nawal et Anne-Hélène, nous avons mis la joue de boeuf à l'honneur lors d'un atelier tripier avec Chef Damien et 750g.

 

Plusieurs équipes se sont "affrontées" autour de burgers à la joue de boeuf, et c'est celui de Tiphaine qui a remporté le challenge. Vous pourrez retrouver son burger sur le Tripes Truck, dans Paris au cours du mois de novembre.

 

Le notre n'a pas gagné, mais son côté très gourmand a tout de même été relevé par le jury. Et nous avons pris énormément de plaisir à le préparer. Et comme l'écrit Mamina: "Un burger fait à la joue de boeuf par rapport à un steak haché même de bonne qualité, c'est autre chose. Nous sommes dans une autre dimension."

 

Crédit photo: Mamina

 

http://img.over-blog.com/383x500/2/36/01/29/PLAT-2/BURGER-TRIPIER.jpg

 

Burger gourmand: joue de boeuf, échalotes, champignons et noisettes

Pour 4 personnes :

    4 pains à burgers

    300 g de joue de boeuf cuite

    4 échalotes

    1 poignées de noisettes sans la peau

    1 pot de crème d'artichaut de 125 g

    champignons au choix (girolles, champignons de Paris ou cèpes...)

 

    une noix de beurre

    sel et poivre

 

 

Réchauffer la joue de boeuf et l'éffilocher à l'aide d'une fourchette.

Ciseler les échalotes et les faire fondre à feu moyen avec la moitié du beurre jusqu'à ce qu'elles  blondissent. Débarrasser et réserver.

Dans la même poêle  torréfier les noisettes grossièrement concassées, remettre les échalotes, ajouter  la moitié du pot de crème d'artichauts. Cuire quelques minutes à feu doux en remuant doucement. Réserver.

Dans le reste du beurre, faire sauter les champignons coupés en petits dés, les ajouter au mélange précédent. Ajuster l'assaisonnement.

Préchauffer le four à 200°.

Répartir les échalotes sur la moitié inférieure du pain couvrir généreusement avec la viande et terminer avec la garniture de champignons.

Tartiner l'intérieur du couvercle du pain avec le reste de la crème d'artichauts.

Fermer les pains et les glisser au four quelques minutes pour que la garniture se réchauffe.

 

 

Le truc en plus:

  • La joue de boeuf est une viande qui se cuit très longtemps: les fibres de collagène qui maintiennent les chairs doivent fondre à la cuisson. Une cuisson trop courte rend la viande dure. Pour cet atelier, les joues de boeuf avaient été saisies sur une poêle bien chaude, puis ont mijoté pendant 8 heures avec des aromates (carottes, oignons, herbes, sel, poivre). Ainsi cuite, la viande se détachait parfaitement à la fourchette. Allez voir l'article de Pascale a ce sujet.
  • Lors de l'atelier, nous avons réalisé des burgers de taille normale dans lesquels nous avons glissé quelques feuilles de jeunes pousses de salades.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 07:00

Montage-veau-a-l-italienne.jpg

Cela fait un moment que j'ai cette recette dans mes fichiers, et je ne l'ai jamais publiée. 

Les saveurs estivales sont pourtant (presque) d'actualité. Servies avec un flan de courgettes, par exemple, vous apprécierez à coup sûr. La viande cuite en cocotte reste tendre, grâce au jus, et les tomates rôties au four sont vraiment excellentes: elles cuisent longtemps, et à basse température, afin de caraméliser et concentrer les saveurs.

Privilégiez une viande de bonne qualité, de bonnes tomates mûres et parfumées pour apprécier encore plus.

Veau-a-l-italienne-03.jpg

 

Rôti de veau à l'italienne

Pour 4 personnes

   1 rôti de veau d'environ 800g

   1 botte de petits oignons frais

   2 gousses d'ail

   4 tomates bien mûres

   3 branches de thym frais

   1 verre de vin blanc

   1 cuillère à café de fond de veau

   Huile d'olive

   Sel, poivre.

 

Préchauffez le four à 120°C

Coupez les tomates en deux, déposez-les dans un plat à four, la partie coupée vers le haut. Salez-les, arrosez-les d'un filet d'huile d'olive et enfournez pour au moins 2 heures. 

 

Salez et poivrez le rôti.

Faites chauffer de l'huile d'olive dans une cocotte, et faites revenir la viande de tous les côtés pour qu'elle soit bien dorée.

REtirez le rôti de la cocotte, et mettez-y les oignons pelés, et l'ail dégermé et écrasé.

Faites revenir doucement les oignons, puis remettez le rôti.

Délayez le fond de veau dans le vin blanc, versez dans la cocotte, ajoutez le thym, couvrez et laissez mijoter pendant environ 35 minutes, en retournant le rôti plusieurs fois pendant la cuisson. Si nécessaire, ajoutez un verre d'eau pendant la cuisson.

 

Servez le rôti coupé en tranches, accompagné des tomates rôties.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 07:00

Roti-de-boeuf.JPG

 

Il y a quelques semaines, pour le déjeuner, nous avons reçu des amis et leurs enfants. 8 à table, avec des petits, je n'avais pas envie de passer trop de temps en cuisine, ni de proposer des plats trop compliqués. Même si mes enfants apprécient, ce n'est pas forcément le cas de ceux des autre.

Et alors que je n'en cuisine quasiment jamais, j'ai décidé sur un coup de tête de faire un rôti de boeuf. Servi avec des frites, les enfants étaient ravis. Et avec un bon rôti de chez mon boucher, nous nous sommes vraiment régalés: avec une viande de qualité, le rôti était archi-tendre!

La recette provient d'un ancien Elle à Table, et je l'ai un peu adaptée à nos goûts.

 

Rôti de boeuf en cocotte

Pour 6 personnes

   1 rôti d'1,2kg

   1 oignon

   1 blanc de poireau

   4 gousses d'ail

   1/2 branche de céleri

   Huile

   Beurre

   1 verre de vin blanc

   2 cuillères à café de fond de veau

   Sel, poivre

 

Pelez l'oignon et l'ail. Lavez le blanc de poireau et le céleri. Emincez l'oignon et le poireau finement, hachez l'ail et coupez le céleri en petits morceaux.

Faites chauffer l'huile dans une cocotte et faites revenir les légumes jusqu'à ce qu'ils soient colorés. Retirez-les.

Mettez le beurre dans la cocotte, déposez-y le rôti et faites-le revenir sur toutes les faces.

Remettez les légumes autour, salez, poivrez, couvrez et laissez cuire pendant 25 minutes sur feu assez vif.

Au bout de 25 minutes, retirez la viande de la cocotte.

Délayez le fond de veau dans le vin blanc, et ajoutez-le dans la cocotte. Portez à ébullition, ajoutez un petit verre d'eau et portez de nouveau à ébullition.

Servez la viande avec la sauce, éventuellement filtrée si vous le souhaitez.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 07:00

Boulettes a l italienne

 

Je n'avais jamais fait de boulettes.

Une amie d'origine danoise en cuisine souvent; on connait aussi tous (ou presque) les fameuses boulettes qu'on peut trouver dans les restaurants du suédois en kit. J'associe donc les boulettes à la cuisine nordique, peut-être à tord.

Et pourtant, faire ses boulettes soi-même, quelle simplicité, surtout avec la cuisson au four. Avec cette recette maison, réalisée un mercredi midi pour les enfants et des amis, j'ai eu un succès fou. Ces petits morceaux de viande ludiques ont beaucoup plu aux petites têtes blondes. Et les spaghettis servis avec aussi, bien évidemment.

 

Boulettes à l'italienne

Pour 4 personnes

   300g de boeuf haché

   200g de chair à saucisse

   2 cuillères à soupe de basilic haché

   1 oignon

   1 jaune d'oeuf

   3 cuillères à soupe de chapelure

   Sel, poivre

   Huile d'olive

 

Pour la sauce tomate

   1 grosse boite de pulpe de tomates

   2 cuillères à soupe de concentré de tomates

   1 oignon

   2 gousses d'ail dégermées

   3 branches de thym frais

   1 cuillère à café de sucre

   3 cuillères à soupe d'huile d'olive

   Sel

 

Préparez la sauce tomate       

Emincez les oignons et l'ail dégermé. Faites-les revenir dans l'huile d'olive, dans une poêle antiadhésive.

Ajoutez la pulpe de tomates, puis le thym, le concentré de tomates, le sucre et le sel couvrez et laissez cuire au moins 30 minutes à feu doux en remuant de temps en temps.
Retirez ensuite le thym.

 

Préparez les boulettes

Préchauffez le four à 210°C.

Pelez et hachez l'oignon. 

Dans un saladier, mélangez l'oignon haché, le boeuf haché, la chair à soucise, le jaune d'oeuf, la chapelure et le basilic. Salez et poivrez.

Avec ce mélangez façonnez des boulettes à la main.

Huilez un plat à four, et déposez-y les boulettes crues. Recouvrez de sauce tomate, et faites cuire 20 minutes au four.

 

Servez avec des spaghettis.

 

Le truc en plus

Attention, la viande hachée ne se conserve pas, si vous l'achetez fraiche chez le boucher. Il est donc nécessaire de préparer les boulettes peu de temps après avoir acheté la viande.

Pour vérifier l'assaisonnement des boulettes, faites cuire une toute petite portion dans une poêle, ou au micron-ondes, et gouttez-la.

Vous pouvez utiliser un bocal de sauce tomate cuisinée, mais c'est tout de même meilleur avec une sauce tomate maison. Et en saison, choisissez des tomates fraiches pour la sauce, ce sera encore mieux.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 07:00

Blanquette-poularde-badiane.JPG

 

Encore une recette en retard, que j'avais préparée pour les fêtes.

Nous étions 4 à table, et une poularde était tout à fait adaptée: les autres volailles de fêtes sont un peu grosses pour 4 personnes.

La recette provient d'un ancien Elle A Table, je l'ai refaites telle qu'elle, sans modifier quoi que ce soit (pour une fois).

Ma blanquette a eu énormément de succès. La badiane et la réglisse apportent un petit coté doux et sucré au plat que j'ai particulièrement apprécié.

 

 

Blanquette de poularde à la badiane

Pour 6 personnes

   1 poularde coupée en morceaux

   1 bâton de réglisse

   3 étoiles de badiane

   2 cuillères à soupe de farine

   1 pincée de curry

   50cl de bouillon de volaille

   50cl de crème liquide

   30g de beurre

   Sel, Poivre

 

Faites chauffer le beurre dans une grande cocotte et faites-y revenir les morceaux de poularde jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Saupoudrez de farine et de curry, puis versez le bouillon de volaille. Salez très peu, poivrez, et ajoutez le bâton de réglisse coupé en 4 et les étoiles de badiane.

Portez à ébullition pendant 10 minutes, baissez le feu, ajoutez la crème et laissez mijoter à feu très doux pendant 2 heures. Si le liquide réduit trop, couvrez la cocotte.

Servez accompagné de tagliatelles fraîches.  

Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article