Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cuisine, c'est tout !
  • En cuisine, c'est tout !
  • : Un blog de recettes de cuisine pour tous les jours!
  • Contact

Partenaires

Rechercher

Blog Widget by LinkWithin

Archives

A la une!

Affiche-SBC5-HD.jpg

 

Le 5ème salon du blog culinaire se tiendra le 3ème weekend de novembre à Soissons. Cette année encore, j'y serai!

13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 08:01

C'est encore une fois à ma recherche de recettes que j'allais pouvoir faire pour les légumes dans mon panier bio que j'ai eu cette idée. Céleri et roquefort se marient très bien, et sur des toasts, c'est très frais à l'apéritif.


Toasts de céleri et roquefort
Pour une vingtaine de toasts
200g de céleri branche
125g de roquefort
1 cuillère à soupe de crème légère
1 baguette

Lavez le céleri et otez les fils. Coupez-le en petits morceaux puis mixez-le. Egouttez-le, puis remettez-le dans le bol du mixer avec le roquefort émietté et la crème. Mixez jusqu'à obtenir une pâte homogène, puis gardez au frais.
Juste avant de servir, coupez des toasts de baguette en biseau. Faites-les griller légèrement et tartinez-les de préparation au roquefort. Décorez de feuilles de céleri et servez.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans A l'heure de l'apéro
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 07:10


Tout le monde connait Eryn, et ses plats originaux. Son gâteau invisible aux pommes a déjà fait le tour de la blogosphère (il sera aussi bientôt chez moi). Mais j'ai découvert il y a peu son gâteau invisible courgettes safran et parmesan.
Je l'ai réalisé à ma façon, avec de jeunes courgettes, et du thym à la place du safran, puisque j'avais une botte de thym frais dans mon panier de légumes bio la semaine dernière.
C'est vraiment excellent, un peu comme un flan ou un clafoutis. Les légumes coupés en fines lamelles absorbent la pâte en cuisant, et sont très présents. Et avec le thym, on a un parfum provençal très agréable.



Gâteau invisible au courgettes et au thym

Pour 4 personnes :

   750 g de courgettes ( 4 courgettes moyennes )
   2 oeufs
   100 g de lait
   70 g de farine
   20 g de beurre fondu
   1 sachet de levure chimique
   Sel
   1 bouquet de thym frais
   10 g de parmesan fraîchement râpé


lavez le thym, séchez-le et récupérez les feuilles puismélangez-les avec le lait. Laissez infuser le temps de préparer le reste de la recette.

Tamisez ensemble la farine et la levure chimique. Versez dessus le sel. Parallèlement, battez les oeufs dans un saladier, jusqu'à ce qu'ils pâlissent et moussent. Ajoutez le beurre préalablement fondu, puis le lait parfumé au thym (avec le thym), et fouettez. Ajoutez progressivement le mélange de farine, sans cesser de battre.

Préchauffez le four à 200°C. Lavez les courgettes, séchez-les, puis pelez-les une lamelle sur deux. Coupez de très fines rondelles au robot ou à la mandoline, et jetez-les dans le saladier de préparation au thym au fur et à mesure, en remuant délicatement à la cuillère afin de toutes les imbiber entre chaque ajout.

Versez dans un plat carré ou rectangulaire beurré et fariné, lissez en tassant bien, puis poudrez légèrement de parmesan râpé toute la surface. Enfournez à 200°C pour 40 minutes. Laissez totalement refroidir dans le moule, réfrigérez puis coupez en carrés. Se dégustent froids, ou bien tiédis au micro-ondes.


Repost 0
Published by encuisinectout - dans Je teste vos recettes
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 07:00

La semaine dernière, nous avons passé le dimanche chez des amis: BBQ, jeux dans le jardin, une journée au vert très agréable. En entrée, Line nous avait proposé des clafoutis poires et parmesan, et je lui ai demandé sa recette. En feuilletant son cahier de recettes, j'ai été séduite par des tartines au chèvre et melon, caramel de Porto. J'ai pris les deux pages des recettes en photo, plus rapie que de les recopier sur un bout de papier!
Comme j'avais un melon dans mon panier de légumes bio, j'ai tout de suite pensé le préparer selon cette recette, car je doutais un peu de la maturité du melon, qui ne sentait pas grand chose! Il avait beau venir du maroc, ce n'est pas encore vraiment la saison des melons. Et puis les melons verts, je ne suis pas vraiment habituée, et je ne suis pas très fan.
Et puis l'idée a fait son chemin, et j'ai plutôt pensé a des verrines, donc sans le pain.


Au moment de couper mon melon pour le détailler en billes, je me suis aperçue qu'il était en fait excellent, très sucré, et ferme. Donc j'ai encore simplifié la recette, exit le caramel de Porto, et  voici des verrines très faciles, et très rapides à faire, extrèmement fraiches, et originales pour un apéritif ou une entrée estivale.


Verrines de melon au chèvre frais
Pour 4 verrines
   1 melon bien mur (vert, ou orange selon votre goût)
   150g de chèvre frais
   le zeste d'un citron bio
   1cuillère à soupe de sucre en poudre
   Feuilles de menthe

Mélangez à la fourchette le fromage de chèvre et le sucre en poudre. Prélevez le zeste du citron, et mélangez-le au fromage. Répartissez le fromage dans le fond de 4 verrines.
Prélevez des billes de melon, répartissez-les dans les verrines. Décorez de feuilles de menthe et servez.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans A l'heure de l'apéro
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 19:00
Avant de mettre les recettes, voici les photos!
Ces derniers jours, la cuisine est bien verte chez moi! C'est très printanier!


Repost 0
Published by encuisinectout - dans Jeux et recaps
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 22:21

Il y a une dizaine de jours, à l'atelier des chefs, j'ai suivi un cours macarons. L'une des recettes était une ganache chocolat blanc/huile d'olive/vanille, et j'ai été conquise par ces saveurs. En cherchant un peu plus sur le net, j'ai trouvé que cette association viendrait de Pierre Hermé.
Et ce weekend, j'en ai refait chez moi, avec plus ou moins de succès:
  • les blancs se sont ramolli lorsque j'ai incorporé le colorant (pourtant en poudre)
  • ma maryse a cassé pendant le macaronage, les macarons ne sont donc pas tout à fait assez macaronés, d'où petites pointes sur les photos
  • la couleur verte a viré à la cuisson
  • ma première plaque a craqué, ce qui ne m'était jamais arrivé
Mais au final, malgré ces péripéties, ils sont vraiment bons, et plutôt réussis, si ce n'est leur couleur.
J'ai utilisé une huile très fruitée, le chocolat blanc masque la légère amertume, faisant ressortir les aromes typiques de l'huile.


Macarons chocolat blanc, vanille et huile d'olive
Pour une trentaine de macarons:
    3 blancs d'oeufs mis au frais depuis 3-4 jours, puis portés à température ambiante
    210 g de sucre glace
    125 g de poudre d'amandes
    30 g de sucre en poudre
    1 pointe de couteau de colorant alimentaire vert en poudre

   180g de chocolat blanc
   1 gousse de vanille
   20cl de crème liquide
   10cl d'huile d'olive fruitée

Tamisez le sucre glace et la poudre d'amandes.

Montez les blancs en neige ferme en commençant avec une cuillère de sucre dès que le fouet laisse des marques, puis en mettant le reste et en fouettant à vitesse maximale pour obtenir un effet "bec d'oiseau", c'est à dire des pointes de blancs dès que vous retirez les fouets. Ajoutez ensuite le colorant dans les blancs fermes et bien mélanger pour une couleur homogène.

Saupoudrez peu à peu la poudre d'amandes dans les blancs, et mélangez à la corne en plastique ou à la spatule en silicone. Le mélange doit être brillant, lisse, et former un ruban en retombant.

Préparez une feuille de papier sulfurisé sur la plaque de silicone, que vous posez sur une plaque de cuisson. Fixez la feuille de cuisson sur la plaque de silicone avec un peu de pâte à macarons

Dressezdes dômes régulièrement espacés à l'aide d'une poche à douille. Tapotez sous la plaque pour donner une belle forme aux macarons et évacuer l'air.

Laissez croûter une trentaine de minutes au moins.

 

Préchauffez le four à 150°C.
Enfournez pour 12 minutes en laissant le four entre-ouvert..
            
A la sortie du four, laissez refroidir les plaques quelques minutes, puis versez un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé et attendez 1 minute : les macarons se décolleront alors tout seuls. Déposez-les à l'envers sur une grille pour un séchage parfait de leur base. 


Cassez le chocolat blanc en morceaux dans un saladier.
Fendez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et récupérez les graines avec un couteau. Mettez-les dans une casserole avec la crème, et portez à ébullition. Versez la crème bouillante sur le chocolat et mélangez bien jusqu'à ce que le chocolat soit fondu. Ajoutez alors l'huile d'olive en mince filet, tout en continuant de mélanger.
Placez au réfrigérateur pendant au moins 1h30, le temps que la ganache se solidifie.

Assemblez les coques de macaron deux par deux avec une petite cuillère de ganache à l'huile d'olive. Gardez 24h au frais.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Macarons
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 20:30

Toutes les semaines, je prends un grand sac de légumes bio et un sac de fruits. Ils sont livrés près de chez moi, par l'association Le Campanier.
Je ne suis jamais déçue par la qualité, et la fraîcheur des produits proposés, et c'est toujours agréable de découvrir chaque semaine de quoi va être composé le panier.

Cette semaine, nous avons:

Chou blanc: Hollande
Concombre: Belgique
Salade: Lot
Courgettes: Gard
Carottes botte: Italie
Botte de thym: Pyrénées Orientales

Pommes golden: Italie
Bananes: Republique dominicaine (par bâteau)
Mangues: Burkina Fasso (par bâteau)
Citrons: Espagne
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Panier de la semaine
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 08:19
Aujourd'hui, nous allons faire un peu de tourisme. Quelle drôle d'idée, du tourisme sur un blog culinaire, allez-vous me dire! Et bien non: au château de Chenonceau, les cuisines sont spectaculaires, et c'est pour cela que je vais vous en parler.
Fin avril, nous avons laissé les enfants un vendredi soir chez papy et mamie, et nous voilà partis pour 2h de route, direction Mosnes, un petit village le long de la Loire entre Blois et Amboise. Le beau temps n'était par contre pas vraiment prévu. Samedi matin, en regardant les prévisions meteo pour la journée, nous avons mis notre programme au point: Chenonceau le matin, pour commencer par les jardins, puis le châteaux pendant les précipitations possibles. Et Amboise l'après-midi.



Nous avons pu visiter les jardins de Chenonceau le matin, dont le très beau potager.





En cette saison, les glycines sont en fleur, et celles des jardins du château sont particulièrement belles.


Mais venons-en aux cuisines, puisque c'est le but de ce billet. Elles ont été installées dans l'une des piles du château, et se composent de plusieurs salles: l'office, la salle à manger,la boucherine,le garde-manger et enfin la cuisine proprement dite. Pendant la 1ère guerre mondiale, le château a servi d'hôpital, et les cuisines avaient alors été équipées en conséquence.
Aujourd'hui, on peut donc y voir une cuisine du début de XXème siècle, avec un fourneau impressionnant, d'immenses cheminées et un beau four à pain. J'ai surtout admiré la collection magnifique de cuivres en tous genres, casseroles, poêles, moules....



















Repost 0
Published by encuisinectout - dans Blabla en tout genre
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 07:00

Un vacherin, c'est long à faire, compliqué, dur à couper...
Mais pas toujours. Celui là se fait vraiment en un rien de temps, il se présente en portions individuelles et peut se décliner à l'infini avec différents sorbets. Au début, je voulais en faire un à l'orange, mais impossible de trouver un BON sorbet à l'orange, et je n'ai pas de sorbetière. (ce n'est pas l'envie qui manque, mais plutôt la place)
Donc j'ai trouvé un bon sorbet à la mandarine, une confiture aux mandarines, et j'ai pu faire mes petits vacherins individuels pour un dessert très frais et plutôt léger. Et le sorbet à la mandarine, avec sa légère amertume, quel régal!


Mini-vacherins glacés à la mandarine ultra simples
Pour 4 personnes:
   500ml de sorbet à la mandarine
   4 cuillères à soupe rases de confiture de mandarines
   24 mini biscuits roses de Reims
   Framboises ou groseilles

Faites ramollir le sorbet à température ambiante, et répartissez-le dans 4 ramequins. Placez-les au congélateur.
au moment de servir, sortez les ramequins du congélateur. Démoulez le sorbet sur 4 assiettes. Nappez chaque sorbet d'une cuillère à soupe de confiture de mandarines, collez des mini biscuits roses de Reims coupés en deux sur tout le pourtour dusorbet, et décorez de framboises ou de groseilles.
Servez aussitôt.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Les desserts
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 09:56

Une tarte, c'est rapide à faire, et ça fait un diner parfait accompagné d'une petite salade verte. L'avantage des tartes, c'est qu'on peut varier à l'infini les garnitures. Alors forcément, en associant de la poire et du roquefort sur une tarte, cela ne pouvait que me plaire. Cette tarte peut se déguster chaude, tiède ou même froide. Elle est alors plus ferme et se tient un peu mieux.



Tarte aux poires et au roquefort
Pour 4 à 6 personnes:
   1 rouleau de pâte brisée (ou alors une pâte brisée maison)
   4 poires bien mûres
   150g de roquefort
   1 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
   2 cuillères à soupe de semoule fine
   1 gros oeuf
   Poivre noire

Etalez la pâte dans un moule à tarte sur son papier sulfurisé, et répartissez une cuillère à soupe de semoule fine en couche mince sur le dessus. Gardez au frais.
Ecrasez le roquefort à la fourchette et mélangez-le avec la crème épaisse. Ajoutez l'oeuf et poivrez.
Pelez les poires, otez les pépins et coupez-les en fines lamelles.
Préchauffez le four à 190°C.
Etalez les 2/3 de la crème au roquefort sur le fond de tarte, répartissez dessus les lamelles de poires en saupoudrant régulièrement du reste de semoule.
Déposez sur le dessus le reste de crème au roquefort en noisettes.
Faites cuire 25 minutes.
Servez chaud, tiède ou froid.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Tartes salées
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:30

Dans mon panier de légumes la semaine dernière, il y avait des fèves. C'est le genre de légume que je n'achète jamais, et j'ai été ravie de découvrir ce légume original et vraiment bon.
Pour en faire manger à tout le monde, j'ai du ruser, et j'ai voulu le faire avec des pâtes.
Et puis mercredi dernier, j'ai eu la chance d'assister à un atelier Maggi grâce à Joëlle (mais ça, je vous en reparlerai plus tard), et j'ai décidé d'utiliser l'un des nouveaux bouillons KubOr aux herbes de Provence pour en faire un plat de pâtes façon risotto.
Verdict: c'est vraiment bon, ce mode de cuisson des pâtes les parfume beaucoup, même si encore une fois, si on parle mode de cuisson, je préfère le risotto . Et le fèves et petits pois donnent un côté printanier bien agréable.


Pastasotto aux fèves et petits pois
Pour 4 personnes:
   250g de coquillettes
   1 échalote
   0,5l de bouillon fait avec un KubOr herbes de Provence
   10cl de vin blanc sec
   500g de fèves
   150g de petits pois surgelés
   Huile d'olive
   Parmesan

Ecossez les fèves, lavez-les, pelez-les éventuellement. Versez-les dans une casserole d'eau bouillante salée avec les petits pois et faites cuire une dizaine de minutes à la reprise de l'ébullition. Egouttez-les

Emincez l'échalote et faites-la revenir quelques instants dans l'huile d'olive dans une sauteuse. Ajoutez les pâtes, et mélangez bien jusqu'à ce qu'elles seoint bien enrobées de matière grasse. Versez le vin blanc et laissez-les s'évaporer tout en remuant.

Mouillez avec une louche de bouillon. Lorsque les pâtes ont totalement absorbé le bouillon, versez une autre louche et procédez ainsi de suite jusqu'à ce que les pâtes soient cuites (environ 15 minutes), tout en remuant régulièrement.

Ajoutez alors les légumes, mélangez le tout et servez dans les assiettes. Parsemez de parmesan râpé.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Riz et pâtes
commenter cet article