Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cuisine, c'est tout !
  • En cuisine, c'est tout !
  • : Un blog de recettes de cuisine pour tous les jours!
  • Contact

Partenaires

Rechercher

Blog Widget by LinkWithin

Archives

A la une!

Affiche-SBC5-HD.jpg

 

Le 5ème salon du blog culinaire se tiendra le 3ème weekend de novembre à Soissons. Cette année encore, j'y serai!

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 07:00
Voici une recette rapide pour un smoothie vitaminé, avec des fruits de saison: melon, nectarine, un peu de gingembre pour relever le tout, et un régal pour les papilles.


Smoothie melon, nectarine et gingembre
Pour 3 personnes
   1 melon bien mûr
   3 nectarines blanches
   1cm de racine de gingembre

Pelez les nectarines et le gingembre. Coupez le melon, retirez les pépins et coupez-le en gros dés. Coupez les nectarines en dés.
Mettez tous les fruits et le gingembre dans le blender, mixez finement et servez aussitôt.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Smoothies et autres boissons
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 09:57


Ca y est, les vacances sont là. Nous allons passer 4 semaines dans le sud, au soleil.
Et nous n'avons pas été habitués à ce temps là cesdernières semaines, donc nous allons rattrapper notre quota de soleil. Alors bien sûr, ce sera avec protection, T-shirts, chapeaux pace que nous somems tous à peau et yeux clairs.
Mais cela n'empêche pas les enfants de profiter de la piscine. Camille connait déjà, elle nage même toute seule avec ses brassards.


Mais c'est une grande première pour Baptiste qui visiblement apprécie énormément. Nous avons même des colères quand il faut sortir de l'eau!


Et puis j'en profite aussi pour cuisiner des légumes locaux, qu'on trouve à des prix absolument irréalistes quand on arrive de Paris. A 0,60€ le kilo de courgettes, ce flan au chèvre et basilic a tout pour plaire.


Flan de courgettes au chèvre et au basilic
Pour 4 personnes
   1 kg de courgettes
   1 oignon
   2 gousses d'ail
   Huile d'olive
   3 oeufs
   200g de fromage de chèvre frais
   1/2 pot de basilic à l'huile d'olive
   Sel, poivre

Préchauffez le four à 210°C.
Lavez les courgettes, pelez-les en prélevant une bande de peau sur deux à l'aide d'un économe, puis coupez-les en rondelles. Emincez l'oignon et une gousse d'ail dégermée.
Faites revenir l'oignon et l'ail dans l'huile d'olive dans une grande poêle adhésive, puis ajoutez les courgettes et faites-les cuire pendant 5 minutes.
Battez ensemble les oeufs, le fromage de chèvre et le basilic. Salez et poivrez. Frottez un plat à grain avec la deuxième gousse d'ail coupée en deux. Huilez-le puis déposez les courgettes, versez dessus la préparation au fromage.
Faites cuire pendant 25 minutes et serve très chaud.




Repost 0
Published by encuisinectout - dans Les légumes
commenter cet article
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 07:22


La sauce tomate, c'est toute une histoire.
On en trouve bien sûr en conserve, le style de sauce tomate "Maman pressée qui fait des pâtes, ouvre une boite et hop le diner est prêt" (enfin il y a encore pire dans le genre, la sauce bolognaise en conserve)! J'avoue quand même que j'utilise de la sauce en conserve, ou plutôt du coulis ou de la purée de tomates, comme base dans d'autres recettes. Parce que c'est quand même bien pratique, et que je suis quand même souvent bien occupée entre le travail et les enfants. Mais je l'utilise plus comme une aide culinaire que comme une sauce à part entière. Pour une sauce tomate par exemple, j'ajoute des oignons revenus à l'huile d'olive, des herbes. En base pour la bolognaise, c'est aussi parfait, ça fait gagner du temps. Mais je n'achète jamais de bolognaise toute prête par contre, vous l'avez compris.
Et puis quand j'ai le temps, quand mes enfants sont en vacances par exemple, je fais de la vraie sauce tomate maison, avec de vraies tomates et là, c'est incomparable.


Sauce tomate maison
Pour 4 personnes

   1kg de tomates mûres (Roma, qui contiennent peu d'eau et donc très bien pour la sauce)
   2 cuillères à soupe de concentré de tomates
   1 oignon
   2 gousses d'ail dégermées
   3 branches de thym frais
   1 cuillère à café de sucre
   3 cuillères à soupe d'huile d'olive
   Sel
       
Emincez les oignons et l'ail dégermé. Faites-les revenir dans l'huile d'olive, dans une poêle antiadhésive.

Pendant ce temps ébouillantez les tomates, puis pelez-les. Coupez-les en morceaux et ajoutez-les dans la poêle. Ajoutez alors le thym, le concentré de tomates, le sucre et le sel couvrez et laissez cuire au moins 30 minutes à feu doux en remuant de temps en temps.
Retirez ensuite le thym.
Vous pouvez conserver cette sauce dans une boîte hermétique pendant quelques jours, ou la congeler.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Les légumes
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 06:49
Les vacances approchent à grands pas.
La dernière journée de travail s'annonce chargée, mais dès ce soir, je prends le TGV et je pars en Bretagne retrouver mes deux monstres enfants qui sont chez leurs grands-parents depuis 2 semaines.
Le retour jeudi toujours en TGV avec les deux adorables bambins surexcités de revoir leur maman après 15 jours risque d'être épique. Evitez donc de prendre le TGV Saint-Malo Paris jeudi si vous voulez voyager dans le calme.
J'ai bien prévu des occupations, livres, coloriages, pique-nique, mais les 3 heures vont être longues quand même. On verra si je survis à cette épreuve. Au pire, j'ai 4 semaines pour m'en remettre!

Sinon, petit retour sur les 15 jours sans enfants: nous en avons bien profité, peut-être même trop: je compte bien 8 sorties au restaurant, 2 diners chez des amis, un verre dans Paris, un apéritif chez des amis hier soir... Ca commence à devenir lassant de sortir tant que ça, la vie de parents sans enfants est épuisante.

Au moins avec des enfants, on se lève tôt, la journée est bien rythmée entre les repas, les siestes, les sorties, les jeux, les caprices, et autres colères. A 20h quand les deux sont couchés, on a enfin l'impression de se poser, et à 22h, on se couche aussi parce qu'on est épuisé.

Alors quand les enfants ne sont pas là, on s'ennuyerait presque. En 2 semaines, j'ai fait des confitures, des macarons, trié et scanné des recettes. Nous avons aussi fait 2 visites chez le géant du meuble en kit, vidé les armoires de la chambre des enfants, trié les vêtements trop petits, rangé la cave, vendu l'une des deux armoires, mis l'autre aux encombrants, acheté une belle penderie en kit, porté 300kg de penderie en kit et monté la penderie sur un weekend. Et au final, nous sommes ravis avec un seul regret, celui de ne pas l'avoir fait plus tôt. Et question place gagnée, c'est incroyable: nous allons pouvoir vendre la commode de la chambre des enfants, le buffet du salon, et il reste encore de la place pour une idée qui trotte dans ma tête depuis quelques temps.... la sorbetière! A la rentrée, je craque.

Pour finir dignement cette quinzaine sans enfants, nous étions hier soir chez David et Céline pour une soirée Mojito. Mais il n'y aura pas la recette du Mojito, ni d'autres recettes ces jours-ci parce qu'après 2 Mojitos hier soir, je n'avais pas le courage à 23h00 de préparer une publication pour ces jours-ci. Donc je pars chercher les enfants sans avoir de posts en attente, les seuls fautifs dans cette histoire, ce sont les Mojitos. Et puis ce ne sera pas pour bien longtemps, dès la fin de la semaine nous serons dans le sud, et entre deux plongeons dans la piscine, je viendrai mettre quelques recettes.



 
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Blabla en tout genre
commenter cet article
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 13:32

Quand nous habitions à Montréal, nous aimions beaucoup aller dîner dans un restaurant de la rue Saint Denis, l'Académie. Ce restaurant a une particularité, comme plusieurs autres au Québec: leur licence d'alcool ne permet pas de vendre du vin, par contre, les clients peuvent apporter leur propre bouteille. Et l'Académie est très bien située à coté d'une SAQ(Société des alcools du Québec), la chaine des magasins autorisés à vendre du vin et de l'alcool fort au Québec. Quand nous allions diner à l'Académie, comme dans la plupart des restaurants québécois dans lesquels nous avons pu aller, nous devions attendre qu'une table se libère. Il n'était donc pas rare de voir des files devant les restaurants, chacun attendant patiemment une table. Nous avons même testé la file dehors en plein hiver, juste pour le brunch: après 1h par -20°C, les pieds dans la neige, le brunch prend une saveur incomparable (il y a intérêt à bien avoir choisi son restaurant pour le coup!)
Mais revenons à l'Académie, ou plutôt à la file devant l'Académie. 30 minutes, ou plus à attendre, ça laisse amplement le temps de lire le menu, de choisir ses plats, et de discuter du vin. Ensuite il n'y avait qu'à passer la porte d'à côté (où là, il n'y avait pas, ou peu de file, si vous avez bien suivi jusque là, vous vous dites "normal c'est pour acheter du vin, par pour manger") pour aller choisir la bouteille qui accompagnerait le repas.
Ce système a deux gros avantages pour le client: le vin est ainsi beaucoup moins cher qu'à la carte (même s'il reste cher, on est au Québec, et le vin, en général, ne vient pas du Québec), et si on ne finit pas la bouteille à table, on peut la rapporter chez soi. A cette époque, nous étions jeunes, mais déjà raisonnables et sobres (et pourtant on rentrait à pieds chez nous), donc nous apprécions particulièrement ce système.

Mais maintenant que vous avez appris plein de choses sur les files devant les restaurants québécois par -20°C, et les bouteilles à moitié finies qu'on peut rapporter chez soi, vous n'avez toujours pas vu le rapport entre le Québec et les linguine noirs je suis sûre. Et pourtant, il y en a un. A l'Académie, je prenais très souvent des linguine noirs aux fruits de mers. Un vrai régal ce plat, tellement bon que je n'avais pas envie de goûter les autres plats de la carte. J'ai souvent voulu préparer chez moi des linguine noirs, mais l'idée de manipuler de l'encre de sèche pour teindre les pâtes moi-même me plait moyennement: la déco murs blancs mouchetés noir ne me tente pas vraiment.
Alors quand j'ai vu chez Audrey qu'on trouvait des linguine noirs en supermarché, j'ai retenu l'idée (et aussi celle de la recette qu'elle a proposée avec, très girly), et je me suis aussi lancée avec ceux que j'ai trouvés à côté de chez moi.
J'ai repris l'idée d'Audrey pour la chantilly de betterave et les Saint Jacques, parce que cette jolie recette rose et noire me plaisait énormément.


Linguine noirs aux Saint-Jacques et sa chantilly rose
Pour 4 personnes
   300g de pâtes fraîches à l'encre de seiche
  16 noix de Saint-Jacques
   Huile d'olive
   20cl de crème fleurette bien froide
   1 cube de court-bouillon
   1 betterave
   Piment d'Espelette
   Sel, poivre

Mixez la betterave, le cube de bouillon émietté et la crème fleurette.  Passez au tamis et versez dans le siphon. Ferme bien le siphon, et percutte une cartouche de gaz en maintenant le siphon tête en bas. Secouez vigoureusement et placez au frais en position allongée.
Peu de temps avant de servir, faites cuire les linguine al dente dans une grand volument d'eau bouillante salée.
Faites chauffer l'huile d'olive dans une grand poêle antiadhésive, et poêlez les noix de Saint Jacques à feu vif pendant 2 minutes de chaque côté.
Egouttez les pâtes, ajoutez un filet d'huile d'olive, et dressez dans 4 assiettes. Répartissez sur chaque assiette 4 noix de Saint Jacques.
Secouez de nouveau le siphon et ajoutez un peu de chantilly dans chaque assiette.
Parsemez la chantilly de piment d'Espelette, donnez un tour de moulin de poivre et servez aussitôt.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Je teste vos recettes
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 07:00


C'est incroyable la vie de parents célibataires. Nous avons envoyé nos deux monstres adorables enfants pour 2 semaines en Bretagne, et depuis, nous n'arrêtons pas: cinéma, restaurants, sorties.... On s'en lasserait presque!!

Comme je ne suis pas la seule maman blogueuse qui n'a pas d'enfants en ce moment, j'ai fait un truc incroyable mercredi soir après le travail: je me suis aventurée jusque dans le XVème arrondissement. Mais c'était pour passer un merveilleux moment: je suis allée au Petit Bazard (allez y faire un tour, cette boutique est géniale), pour voir E-Zabel, ma "jumelle". E-Zabel, vous ne pouvez pas ne pas la connaître: elle habite Paris, elle travaille et elle a deux enfants, elle parle de son quotidien avec beaucoup d'humour sur son blog. Et justement son quotidien ressemble terriblement au mien, à tel point que j'ai l'impression de lire ma vie quand je lis son blog (sauf que les miens sont un peu plus petits que les siens, et que ça ne me rassure guère sur le futur). Et quand je vous dis qu'on est jumelles, on a même découvert qu'on passe nos vacances au même endroit, dans la même ville d'à peine 10000 habitants, et ce depuis pas mal d'années apparemment, et que c'est d'ailleurs là que sont en ce moment ses enfants et supernounou (mais pas les miens).

Et comme je vis vraiment des aventures incroyables en ce moment, j'ai même pu tester une nouvelle discipline olympique: le 100m flaques d'eau en sandales sous pluie battante. Ce fichu temps pour un mois de juillet ne donne pas tellement des envies de cuisine estivale mais tant pis, je partage quand même avec vous cette recette de velouté froid de courgettes à la feta, qui fera peut être revenir le soleil! En tous cas, madame meteo nous l'a promis pour ce weekend ce fameux soleil.... mais moi ce weekend, je ne le verrai pas, je monte une penderie, car comme tout parent sans enfants en juillet, nous n'avons pas résisté à l'appel de la penderie IKEA à installer dans la chambre des enfants depuis 1 an, qui n'a jamais pu être installée pour cause de présence fréquente des enfants dans la dite chambre!



Velouté froid de courgettes à la feta
Pour 4 personnes
   1kg de courgettes bio
   2 branches de thym frais
   1 gousse d'ail
   1 tablette de bouillon de légumes
  150g de feta
   4 cuillères à soupe d'huile d'olive

Pelez et dégermez l'ail. Hachez-le et faites le chauffer avec 2 cuillères à soupe d'huile dans une cocotte. Lave les courgettes, coupez les extrémités et coupez-les en rondelles. Ajoutez-les dans la casserole, émiettez le cube de bouillon de légumes et couvrez d'eau. Portez à ébullition et laissez frémir 20 minutes.
Coupez la feta en dés et faites-la mariner avec le reste de l'huile, et le thym effeuillé.
Lorsque les courgettes ont cuites, laissez refroidir, puis mixez. Mettez de coté quelques dés de feta, et ajoutez le reste dans le mixer. Mixez bien finement.
Répartissez le velouté dans 4 verres, et réservez au frais au moins 2 heures. Parsemez des dés de feta réservés au moment de servir.


Repost 0
Published by encuisinectout - dans Soupes
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 07:00
A partir de septembre, j'aimerais mettre en place une interview hebdomadaire de bloggueurs culinaires.
Je suis en train de penser à un formulaire d'interview, pour vous faire découvrir des bloggueurs pour lesquels j'ai eu un coup de coeur, ainsi que le titre de cette rubrique, et un petit logo adapaté.
Dans un premier temps, je pense proposer à certains d'entre vous que je suis régulièrement de répondre à une interview.
Si l'inspiration vient à manquer, je ferai des "appels à témoin" pour ceux qui voudront être interviewés.



Je vous donne rendez-vous le 31 août, ou le 7 septembre, pour la première interview.
Repost 0
Published by encuisinectout
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 07:00

Voici une idée de plat rapide à préparer, un peu exotique, et vraiment agréable. Accompagne de riz basmati, c'est vraiment savoureux.


Sauté de poulet gingembre, coco et noix de cajou
Pour 4 personnes
   4 escalopes de poulet coupées en gros dés (environ 500g)
   1 gousse d'ail
   20g de gingembre
   25cl de lait de coco
   1 cuillère à soupe d'huile neutre
   50g de noix de cajou non salées
   1 cuillère à soupe de nuoc-mâm

Pelez et râpez le gingembre. Pelez l'ail, dégermez-les et émincez-le.
Faites revenir l'ail et le gingembre dans une sauteuse avec l'huile.
Ajoutez le poulet, et faites-le dorer de tous les cotés. Baissez le feu et laissez cuire environ 15 minutes.
Ajoutez alors le lait de coco, la sauce nuoc-mâm et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes, puis ajoutez les noix de cajou.
Servez avec un riz basmati.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans La viande
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 07:00

Voici la deuxième recette des macarons que nous avons fait samedi dernier avec Céline.
Nous avons trouvé l'idée de la ganache sur le site Pure Gourmandise, mais nous l'avons un peu modifiée en ajoutant les zestes de citron, et un peu plus de gingembre.
Les coques sont les mêmes que celles pour les macarons aux speculoos, et la même recette que celle que je fais depuis le début.


Macarons citron-gingembre
Pour une trentaine de macarons
   3 blancs d'oeufs mis au frais depuis 3-4 jours, puis portés à température ambiante (environ 100g)
   210 g de sucre glace
   125 g de poudre d'amandes
   30 g de sucre en poudre
   1 pointe de couteau de colorant alimentaire jaune (ou brun) en poudre

   150g de chocolat blanc
   1 citron non traité, ou bio
   1 cuillère à café de gingembre en poudre
   20g de crème fraîche épaisse

Mixez finement la poudre d'amandes et le sucre glace, puis tamisez le mélange.

 

Montez les blancs en neige ferme en commençant avec une cuillère de sucre dès que le fouet laisse des marques, puis en mettant le reste et en fouettant à vitesse maximale pour obtenir un effet "bec d'oiseau", c'est à dire des pointes de blancs dès que vous retirez les fouets. Ajoutez ensuite le colorant dans les blancs fermes et bien mélanger pour une couleur homogène.

Saupoudrez peu à peu la poudre d'amandes dans les blancs, et mélangez à la corne en plastique ou à la spatule en silicone. Le mélange doit être brillant, lisse, et former un ruban en retombant. Cela peut prendre un bon moment avant d'obtenir la bonne texture.

Préparez une feuille de papier sulfurisé sur la plaque de silicone, que vous posez sur une plaque de cuisson. Fixez la feuille de cuisson sur la plaque de silicone avec un peu de pâte à macarons

Dressez des dômes régulièrement espacés à l'aide d'une poche à douille. Tapotez sous la plaque pour donner une belle forme aux macarons et évacuer l'air.

Laissez croûter une trentaine de minutes au moins.

 

Préchauffez le four à 150°C.
Enfournez pour 12 minutes en laissant le four entre-ouvert..
            
A la sortie du four, laissez refroidir les plaques quelques minutes, puis versez un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé et attendez 1 minute : les macarons se décolleront alors tout seuls. Déposez-les à l'envers sur une grille pour un séchage parfait de leur base.

 

 

Prélevez le zeste du citron et prélevez le jus. Dans une casserole, portez à ébullition la crème, le jus du citron, le gingembre et les zestes. Ajoutez le chocolat blanc coupé en morceaux, et laissez le fondre. Mélangez bien et laissez tiédir.

 

Assemblez les coques de macarons deux par deux avec une petite cuillère de ganache au speculoos.

Essayez de garder les macarons 24h au frais avant de les déguster.

 

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Macarons
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 07:25

Avant la deuxième recette des macarons de samedi, voici quelques légumes. C'est une terrine qui peut se manger chaude ou froide, façon parmigiana: une alternance de couches d'aubergines, de courgettes, de mozarella, et un flan aux oeufs et parmesan. Servie avec une sauce tomate maison, c'est vraiment bon, et cela accompagne parfaitement une viande grillée, ou un poisson.


Terrine d'aubergines et de courgettes à la parmigiana
Pour 6 personnes
   600g d'aubergines (bio de préférence)
   600g de courgettes (bio de préférence)
   10cl de lait
   2 boules de mozzarella
   4 oeufs
   100g de parmesan

   10 tomates
   1 oignon
   2 gousses d'ail
   2 branches de thym frais
   5 cuillères à soupe d'huile d'olive
   2 cuillères à soupe de concentré de tomates
   Sel, poivre

Lavez les aubergines et les courgettes. Eliminez les extrémités et coupez-les en lamelles de 2mm dans le sens de la longueur. Huilez-les lamelles au pinceau et faites-les griller au gril ou dans une grande poêle environ 3 minutes de chaque côté.
Coupez la mozzarella en fines rondelles. Dans un saladier, battez les oeufs, le lait et la moitié du parmesan.
Préchauffez le four à 210°C.
Huilez un plat à cake au pinceau, et déposez des couches de légumes et de mozzarella en alternance. Salez et poivrez au fur et à mesure. Versez alors la préparation aux oeufs et parsemez du reste de parmesan.
Enfournez pour 30 minutes.
Pendant ce temps, pelez, épépinez et concassez les tomates. Faites dorer l'oignon et l'ail dégermé et haché dans une sauteuse avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajoutez alors les dés de tomates, le concentré de tomates et le thym. Faites mijoter à découvert pendant 20 minutes. Salez et poivrez.

Démoulez la terrine sur un plat, et servez accompagnée de la sauce tomate.
Repost 0
Published by encuisinectout - dans Les légumes
commenter cet article