Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cuisine, c'est tout !
  • En cuisine, c'est tout !
  • : Un blog de recettes de cuisine pour tous les jours!
  • Contact

Partenaires

Rechercher

Blog Widget by LinkWithin

Archives

A la une!

Affiche-SBC5-HD.jpg

 

Le 5ème salon du blog culinaire se tiendra le 3ème weekend de novembre à Soissons. Cette année encore, j'y serai!

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 07:00

Roules chevre miel epices

 

Oh, ça alors, voilà les petits escargots feuilletés de retour.

Cela faisait longtemps que je n'en avais pas fait. Ils ont pourtant toujours du succès quand j'en propose à l'apéritif. Et on peut varier les goûts à l'infini, selon les garnitures qu'on décide d'y mettre: pesto, tapenade, tomates séchés, jambon, fromage, saumon fumé, etc....

Ceux-là, je les ai proposés pour les fêtes, avec des saveurs de saison: chèvre, miel et épices à pain d'épices. Un petit coté sucré/salé qui a bien plu.

 

Roulés feuilletés au chèvre et au miel

Pour 6 à 8 personnes

   1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre

   200g de chèvre frais

   1 à 2 cuillères à soupe de miel de châtaignier

   1 cuillère à café d'épices à pain d'épices

 

Dans un saladier, mélangez le fromage de chèvre, le miel et les épices.

Déroulez la pâte feuilletée sur sa feuille de cuisson, et tartinez-la de préparation au chèvre.

Roulez de nouveau la pâte sur elle même, et mettez-la pendant 1 heure au congélateur.

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez le rouleau de pâte en rondelles de quelques millimètres d'épaisseur, et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Faites cuire pendant 13 à 15 minutes, jusqu'à ce que les roulés soient bien dorés.

Servez aussitôt.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans A l'heure de l'apéro
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 07:00

Macarons pistache

 

Depuis que j'ai une vraie cuisine, je peux de nouveau me lancer dans de la cuisine élaborée. Et pour moi, cuisine élaborée rime avec macarons (oui, bon, je sais, ça ne rime pas vraiment, mais vous avez compris le sens...)

Et ceux là, je les ai faits pour mes collègues de bureau, ainsi qu'une tournée au chocolat.

Vu la vitesse à laquelle ils les ont mangés, je pense qu'ils les ont bien appréciés mes jolis macarons verts.

La recette est exactement la même que celle que j'avais faite il y a peu de temps, et dont vous trouverez la recette ici.

Pour le colorant, j'ai cette fois utilisé un colorant vert, mais pas le même que ceux que j'avais d'habitude, et j'ai du en mettre une bonne quantité pour obtenir cette couleur.

 

Macarons à la pistache

Pour une trentaine de macarons

   150g de sucre en poudre
   50ml d'eau

   150g de poudre d'amandes
   150g de sucre glace
  
   2 fois 50g de blancs d'oeuf vieillis depuis 3 ou 4 jours au réfrigérateur
   15g de sucre en poudre
   1 pincée de sel
   Quelques gouttes de jus de citron

   (une pointe de couteau de colorant en poudre vert)

 

Pour le fondant à la pistache

 

   4 Jaunes d'oeufs
   200g de crème liquide
   100g de pâte de pistache
   40g de beurre
   4 sachets de sucre vanillé

 

Préparez le fondant à la pistache:

 

Délayez la pâte de pistache dans la crème liquide tiédie. Ajoutez 2 sachets de sucre vanillé et portez à ébullition.

Mélangez les jaunes d'oeufs avec les autres sachets de sucre vanillé. Prélevez-en une cuillère et mélangez avec la crème de pistache bouillante.

Mélangez le tout ensuite et portez à 85 degrés avec une sonde culinaire. Retirez du feu et mettez aussitôt à refroidir.

Ajoutez le beurre mou et gardez au frais.

 

 

Préparez les coques:


Sortez les blancs d'oeufs du frigo quelques heures avant de commencer pour qu'ils soient à température ambiante.

Mixez au robot la poudre d'amande et le sucre glace.

Montez 50g de blancs d'oeufs avec la pincée de sel, et les gouttes de jus de citron. Commencez doucement. Lorsque le mélange commence à mousser, ajoutez les 15g de sucre en poudre en trois fois. Augmentez la vitesse du fouet pour obtenir une consistance dite en "bec d'oiseau". Baissez la vitesse lorsque la consistance est obtenue.
Parallèlement, faites chauffer les 150g de sucre et l'eau sans mélanger. Lorsque la température atteint 110°C, versez le sirop dans les blancs en mince filet le long des parois du bol, tout en continuant de fouetter les blancs.
Laissez le fouet en vitesse moyenne jusqu'à ce que la température descende à environ 40°C.

Pendant que la meringue refroidit, mélangez le reste des blancs non montés au mélange poudre d'amandes/sucre glace. (Incorporez le colorant). On obtient une sorte de pâte d'amande.


Versez progressivement la meringue italienne et macaronnez à la maryse pour faire retomber la masse jusqu'à ce que l'appareil fasse le ruban.

 

Superposez deux plaques de cuisson (j'utilise une plaque de four et une plaque de cuisson en silicone) et recouvrez d'une feuille de papier sulfurisé. Fixez la feuille de papier sur les plaques aux quatre coins avec un peu d'appareil à macarons.
Remplissez une poche munie d'une douille de 8 ou 10mm avec l'appareil à macarons, et dressez des petits dômes en quinconce sur la feuille. Tapez le dessous des plaques pour que les macarons prennent une jolie forme ronde et que l'air s'évacue.

Laissez crouter pendant 1/2h.
Préchauffez le four à 150°C et faites cuire les plaques 13 minutes.

En fin de cuisson, sortez les plaques du four et attendez quelques minutes avant de décoller les macarons. Décollez les coques en les pinçant à leur base et en les faisant tourner sur eux-mêmes. Si c'est difficile, faites couler un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé, les macarons se décolleront facilement.

 

 

Assemblez les coques deux par deux avec le fondant à la pistache et conservez 24h au frais avant de déguster.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Macarons
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:00

Soupe a l ail

 

En me balladant en janvier sur différents blogs, je suis tombée sur une recette de soupe à l'ail chez Clem.

Je connaissais déjà la recette de l'aïgo boulido, une spécialité provençale servie traditionnellement après les fêtes, mais j'avais envie de quelque chose de différent.

J'ai donc testé cette recette. Bon certes, il faut aimer l'ail, mais si c'est le cas, n'hésitez pas. Cette soupe toute blanche, et très douce vous séduira certainement.

Je vous donne ici la recette telle que je l'ai réalisée.

 

Soupe à l'ail

Pour 4 personnes

1l d'eau

   1 tête d'ail

   1 bel oignon

   2 petits bulbes de fenouil

   1 cube de bouillon de légumes

   200ml de crème de soja

   Ciboulette ciselée

 

Pelez les gousses d'ail et dégermez-les.

Pelez et coupez grossièrement l'oignon.

Versez l'eau dans une casserole, ajoutez les gousses d'ail et l'oignon.

Portez à ébullition, et faites cuire pendant une vingtaine de minutes.

Au bout de 20 minutes, ajoutez le fenouil coupé en morceaux, et le cube de bouillon de légumes, puis poursuivez la cuisson pendant 20 minutes.

Mixez en ajoutant la crème de soja. Servez et parsemez de ciboulette ciselée.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Soupes
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 07:00

Un tag, cela faisait longtemps! Ca tombe bien, ça m'amuse de répondre à ces petits questionnaires de temps en temps.

Alors je me prète volontiers au défi que Caouète m'a lancé

Par contre, je n'irai pas tagguer 10 autres bloggueurs, mais je laisse à chacun d'entre vous qui aura envie le soin de reprendre ces quesitons et d'y répondre sur son blog.

 

1) Pourquoi avoir créé ce blog et pourquoi ce nom ?

 

J'ai créé ce blog quand j'étais enceinte de mon 2ème enfant. On venait de me déceler un diabète gestationnel, et en cherchant sur internet des infos sur ce que je pouvais manger ou pas, j'ai découvert que les blogs étaient un bon moyen de partager ses idées, sa cuisine et ses conseils. Aimant cuisiner, j'ai décidé de faire de même.

A ce moment là, je venais de finir le livre d'Anna Gavalda Ensemble c'est tout, qui a inspiré le nom de mon blog


2) Que préfères-tu : thé ou café ?

 

Thé, sans aucune hésitation. Je ne suis pas du tout une buveuse de café.


3) Quelle est ta recette inratable que tu pourrais nous suggérer ?

 

Ma recette fétiche, qui fait toujours effet, mais en fait toute simple à réaliser, le koulibiac de saumon.


4) Tu es plutôt du matin ou du soir ?

 

Je passe mes journées à courir, entre enfants, boulot et vie en région parisienne. Alors ni matin, ni soir, car je suis souvent débordée à ces moments là. Je dois plutôt être de la

pause thé, quand je trouve 5 minutes pour me poser tranquillement.


5) Est-ce que le fait d'écrire un blog de cuisine n'influe pas trop sur ta ligne ?

 

Ce n'est pas tant la cuisine que ma gourmandise qui a mauvaise influence sur ma ligne. Ou alors ce serait le blog qui est responsable du fait que je n'ai toujours pas perdu les kilos de ma 2ème grossesse depuis bientôt 4 ans?


6) Es-tu abonnée à un magazine en lien avec la cuisine ou la gastronomie ?

 

J'ai été abonnée, je ne le suis plus, car le courier n'est pas très bien distribué chez moi. Mais je continue d'acheter des magazines tous les mois


7) Tu achètes en moyenne combien de livres culinaires par mois ?


Très peu, à peine un tous les 2 ou trois mois. Il faut dire que j'ai déménagé l'été dernier, et que je n'ai toujours pas de bibliothèque où ranger mes livres (mais ca va venir)


8) Es-tu bec salé ou bec sucré ?

 

Les deux, gourmande pour tout ce qui est bon!


9) Quelles sont tes trois gastronomies préférées (chinoise, espagnole...) ?

 

Italienne, provençale et bretonne. J'aime les saveurs du sud, les poissons et les fruits de mer.

 

10) Quelles sont tes autres passions ?

 

Pendant mon temps libre, j'aime tricoter, lire, recevoir des amis... mais je n'ai pas beaucoup de temps libre

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Jeux et recaps
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 07:00

Riz au lait

 

1 mois sans recette.... et beh!

Je ne sais pas si je vous ai manqué, moi en tous cas, j'ai manqué de temps, ça c'est sûr.

En un mois, il s'en est passé des choses, ou plus exactement, il s'est passé trop de choses pour que je trouve en plus le temps de trier les photos et publier les recettes.

 

Pour commencer nous sommes partis au ski, en pleine vague de froid polaire. L'avantage quand il fait -25°C à 1600m, c'est qu'au moins, il y a du soleil. Cette semaine au ski était vraiment bien, du soleil, énormément de neige, et pas de malades.... ah non, ça ils l'ont gardé pour le retour.

Je n'aime généralement pas les retours de vacances, mais alors là, ça a été pire que tout. Dès le dimanche soir, une heure après notre retour, miss Stroumpfette se plaint du ventre. Le lendemain, l'école m'appelle, elle avait plus de 39°C. Donc direction médecin, qui détecte une petite angine, peut être à streptocoque.... Le mercredi, c'est Monsieur Papa qui m'appelle a 10h, pour me dire qu'il était malade et rentrait du bureau. Un semblant de gastro visiblement. Puis le mercredi soir, je trouve P'titZouzou bien grognon, il avait 38,5°C. Et dès le lendemain plus de 39°C... scarlatine! Ah oui, lui quand il est malade, il ne fait pas les choses a moitié. Bon à priori, l'angine de miss Stroumfette était aussi une scarlatine, doublée d'un semblant de gastro, puisque j'ai du aussi aller la récupérer le vendredi après-midi à l'école.

Bref, je suis arrivée le vendredi soir dans un état de fatigue inquiétant au retour d'une semaine de vacances.

Il m'a fallu une semaine pour m'en remettre, mais heureusement ça va mieux.

 

Après toutes ces péripéties, un dessert régressif et réconfortant ne vous fait pas envie? Moi si, un bon riz au lait sera le bienvenu.

 

Riz au lait

Pour 8 personnes

   150g de riz

   1l de lait

   60g de sucre en poudre (je le sucre volontairement très peu, mais vous pouvez mettre plus de sucre si vous le souhaitez)

   1 gousse de vanille (ou en poudre)

 

Portez l'eau à ébullition, et jetez-y le riz. Laissez cuire pendant 2 à 3 minutes, puis égouttez le riz.

Versez le lait, la vanille fendue en deux et le sucre dans une grande casserole, et portez à ébullition. Ajoutez le riz égoutté, et mélangez.

Baissez le feu, et laissez cuire à tout petit frémissement pendant 1 heure, en mélangeant très régulièrement.

Répartissez dans 8 ramequins, et laissez refroidir.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Les desserts
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 07:00

Risotto-au-potiron-02.JPG

 

C'est encore la saison du potiron. Je le cuisine sous toutes les formes, soupes, gratin, tarte, purée. Mais je ne l'avais encore jamais testé en risotto.

C'est amusant, la purée de potiron colore le riz en orange, et parfume agréablement ce risotto.

N'hésitez pas, je suis sûre que vous serez séduits!

 

Risotto-au-potiron.JPG

 

Risotto au potiron

Pour 4 personnes

   200g de riz rond arborio

   2 échalotes

   500g de chair de potiron

   500g de champignons de Paris

   750ml de bouillon de volaille 

   1 verre de vin blanc sec

   Huile d'olive

   1 noix de beurre

   Parmesan fraichement râpé

 

 

Faites cuire la chair du potiron à la vapeur, jusqu'à ce qu'elle soit fondante. Egouttez-la et écrasez la à la fourchette pour obtenir une purée. Réservez.

 

Rincez les champignons, et émincez-les.

Faites chauffer le beurre dans une grande poêle, et faites revenir les lamelles de champignons pendant 5 minutes. Réservez.

 

Pelez et émincez finement les échalotes.

 Faites chauffer l'huile d'olive dans une grande sauteuse, et faites revenir les échalotes jusqu'à ce qu'elles deviennent translucides, mais sans coloration. Ajoutez-y le riz, et remuez jusqu'à ce qu'il devienne translucide.

Versez le vin blanc, mélangez, et lorsque tout le vin a été absorbé, versez une louche de bouillon chaud. Sans cesser de remuer, attendez que tout le liquide ait été absorbé par le riz pour verser une autre louche. Procédez ainsi jusqu'à ce qu'il ne reste plus de bouillon, tout en remuant. 

Ajoutez alors le potiron écrasé, et les champignons. Mélangez rapidement.

Servez très chaud, accompagné du parmesan râpé.

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Riz et pâtes
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 07:00

Avec un joli bricolage, voici la niche du micro onde elle aussi habillée de rouge.

 

Habillage niche micro ondes

 

Et une fois le four dedans:

 

Four installe

 

En bas, les plinthes alu sont posées.

 

Plinthes

 

Et j'ai un evier.... mais toujours pas de robinet.

 

Evier

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Objectif cuisine
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 07:00

Macarons-pistache.JPG

 

Suite de l'atelier macarons de décembre, avec cette fois ceux à la pistache.

J'avais pu faire un tour en novembre chez G.Detou, et pris de la pâte de pistache (et aussi de la poudre de noisettes). Donc c'était l'occasion de tester dans les macarons. J'ai pris la recette de la crème à la pistache sur le site Pure Gourmandise, et c'était vraiment délicieux.

La encore, les coques ne sont pas colorées, mais cela ne change rien au goût, et c'est l'essentiel

 

Macarons à la pistache

Pour une trentaine de macarons

   150g de sucre en poudre
   50ml d'eau

   150g de poudre d'amandes
   150g de sucre glace
  
   2 fois 50g de blancs d'oeuf vieillis depuis 3 ou 4 jours au réfrigérateur
   15g de sucre en poudre
   1 pincée de sel
   Quelques gouttes de jus de citron

   (une pointe de couteau de colorant en poudre vert)

 

Pour le fondant à la pistache

 

   4 Jaunes d'oeufs
   200g de crème liquide
   100g de pâte de pistache
   40g de beurre
   4 sachets de sucre vanillé

 

Préparez le fondant à la pistache:

 

Délayez la pâte de pistache dans la crème liquide tiédie. Ajoutez 2 sachets de sucre vanillé et portez à ébullition.

Mélangez les jaunes d'oeufs avec les autres sachets de sucre vanillé. Prélevez-en une cuillère et mélangez avec la crème de pistache bouillante.

Mélangez le tout ensuite et portez à 85 degrés avec une sonde culinaire. Retirez du feu et mettez aussitôt à refroidir.

Ajoutez le beurre mou et gardez au frais.

 

 

Préparez les coques:


Sortez les blancs d'oeufs du frigo quelques heures avant de commencer pour qu'ils soient à température ambiante.

Mixez au robot la poudre d'amande et le sucre glace.

Montez 50g de blancs d'oeufs avec la pincée de sel, et les gouttes de jus de citron. Commencez doucement. Lorsque le mélange commence à mousser, ajoutez les 15g de sucre en poudre en trois fois. Augmentez la vitesse du fouet pour obtenir une consistance dite en "bec d'oiseau". Baissez la vitesse lorsque la consistance est obtenue.
Parallèlement, faites chauffer les 150g de sucre et l'eau sans mélanger. Lorsque la température atteint 110°C, versez le sirop dans les blancs en mince filet le long des parois du bol, tout en continuant de fouetter les blancs.
Laissez le fouet en vitesse moyenne jusqu'à ce que la température descende à environ 40°C.

Pendant que la meringue refroidit, mélangez le reste des blancs non montés au mélange poudre d'amandes/sucre glace. (Incorporez le colorant). On obtient une sorte de pâte d'amande.


Versez progressivement la meringue italienne et macaronnez à la maryse pour faire retomber la masse jusqu'à ce que l'appareil fasse le ruban.

 

Superposez deux plaques de cuisson (j'utilise une plaque de four et une plaque de cuisson en silicone) et recouvrez d'une feuille de papier sulfurisé. Fixez la feuille de papier sur les plaques aux quatre coins avec un peu d'appareil à macarons.
Remplissez une poche munie d'une douille de 8 ou 10mm avec l'appareil à macarons, et dressez des petits dômes en quinconce sur la feuille. Tapez le dessous des plaques pour que les macarons prennent une jolie forme ronde et que l'air s'évacue.

Laissez crouter pendant 1/2h.
Préchauffez le four à 150°C et faites cuire les plaques 13 minutes.

En fin de cuisson, sortez les plaques du four et attendez quelques minutes avant de décoller les macarons. Décollez les coques en les pinçant à leur base et en les faisant tourner sur eux-mêmes. Si c'est difficile, faites couler un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé, les macarons se décolleront facilement.

 

 

Assemblez les coques deux par deux avec le fondant à la pistache et conservez 24h au frais avant de déguster.

 

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Macarons
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 07:00

Mon four est monté, dans la colonne.

Pour le moment la niche du micro-ondes est blanche, mais sera habillée en rouge très bientot.

 

Colonne four sans finition

 

De l'autre coté, les placards hauts sont la aussi, il manque les portes par contre.

Et nous avons des poignées aux tiroirs.... enfin a presque tous!

 

Meubles haut et poignees

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Objectif cuisine
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 07:00

Ca y est, j'ai une plaque de cuisson!!!!

Et oui, ma belle plaque à induction est installée! Ah, quel bonheur. Je découvre la précision de ce mode de cuisson avec grand plaisir.

 

Plaque installee

 

La gaine de la hotte est montée aussi, ainsi que le meubles sur l'angle retour!

 

Angle retour 01

 

Gaine hotte

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Objectif cuisine
commenter cet article