Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En cuisine, c'est tout !
  • En cuisine, c'est tout !
  • : Un blog de recettes de cuisine pour tous les jours!
  • Contact

Partenaires

Rechercher

Blog Widget by LinkWithin

Archives

A la une!

Affiche-SBC5-HD.jpg

 

Le 5ème salon du blog culinaire se tiendra le 3ème weekend de novembre à Soissons. Cette année encore, j'y serai!

26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 13:32

Quand nous habitions à Montréal, nous aimions beaucoup aller dîner dans un restaurant de la rue Saint Denis, l'Académie. Ce restaurant a une particularité, comme plusieurs autres au Québec: leur licence d'alcool ne permet pas de vendre du vin, par contre, les clients peuvent apporter leur propre bouteille. Et l'Académie est très bien située à coté d'une SAQ(Société des alcools du Québec), la chaine des magasins autorisés à vendre du vin et de l'alcool fort au Québec. Quand nous allions diner à l'Académie, comme dans la plupart des restaurants québécois dans lesquels nous avons pu aller, nous devions attendre qu'une table se libère. Il n'était donc pas rare de voir des files devant les restaurants, chacun attendant patiemment une table. Nous avons même testé la file dehors en plein hiver, juste pour le brunch: après 1h par -20°C, les pieds dans la neige, le brunch prend une saveur incomparable (il y a intérêt à bien avoir choisi son restaurant pour le coup!)
Mais revenons à l'Académie, ou plutôt à la file devant l'Académie. 30 minutes, ou plus à attendre, ça laisse amplement le temps de lire le menu, de choisir ses plats, et de discuter du vin. Ensuite il n'y avait qu'à passer la porte d'à côté (où là, il n'y avait pas, ou peu de file, si vous avez bien suivi jusque là, vous vous dites "normal c'est pour acheter du vin, par pour manger") pour aller choisir la bouteille qui accompagnerait le repas.
Ce système a deux gros avantages pour le client: le vin est ainsi beaucoup moins cher qu'à la carte (même s'il reste cher, on est au Québec, et le vin, en général, ne vient pas du Québec), et si on ne finit pas la bouteille à table, on peut la rapporter chez soi. A cette époque, nous étions jeunes, mais déjà raisonnables et sobres (et pourtant on rentrait à pieds chez nous), donc nous apprécions particulièrement ce système.

Mais maintenant que vous avez appris plein de choses sur les files devant les restaurants québécois par -20°C, et les bouteilles à moitié finies qu'on peut rapporter chez soi, vous n'avez toujours pas vu le rapport entre le Québec et les linguine noirs je suis sûre. Et pourtant, il y en a un. A l'Académie, je prenais très souvent des linguine noirs aux fruits de mers. Un vrai régal ce plat, tellement bon que je n'avais pas envie de goûter les autres plats de la carte. J'ai souvent voulu préparer chez moi des linguine noirs, mais l'idée de manipuler de l'encre de sèche pour teindre les pâtes moi-même me plait moyennement: la déco murs blancs mouchetés noir ne me tente pas vraiment.
Alors quand j'ai vu chez Audrey qu'on trouvait des linguine noirs en supermarché, j'ai retenu l'idée (et aussi celle de la recette qu'elle a proposée avec, très girly), et je me suis aussi lancée avec ceux que j'ai trouvés à côté de chez moi.
J'ai repris l'idée d'Audrey pour la chantilly de betterave et les Saint Jacques, parce que cette jolie recette rose et noire me plaisait énormément.


Linguine noirs aux Saint-Jacques et sa chantilly rose
Pour 4 personnes
   300g de pâtes fraîches à l'encre de seiche
  16 noix de Saint-Jacques
   Huile d'olive
   20cl de crème fleurette bien froide
   1 cube de court-bouillon
   1 betterave
   Piment d'Espelette
   Sel, poivre

Mixez la betterave, le cube de bouillon émietté et la crème fleurette.  Passez au tamis et versez dans le siphon. Ferme bien le siphon, et percutte une cartouche de gaz en maintenant le siphon tête en bas. Secouez vigoureusement et placez au frais en position allongée.
Peu de temps avant de servir, faites cuire les linguine al dente dans une grand volument d'eau bouillante salée.
Faites chauffer l'huile d'olive dans une grand poêle antiadhésive, et poêlez les noix de Saint Jacques à feu vif pendant 2 minutes de chaque côté.
Egouttez les pâtes, ajoutez un filet d'huile d'olive, et dressez dans 4 assiettes. Répartissez sur chaque assiette 4 noix de Saint Jacques.
Secouez de nouveau le siphon et ajoutez un peu de chantilly dans chaque assiette.
Parsemez la chantilly de piment d'Espelette, donnez un tour de moulin de poivre et servez aussitôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by encuisinectout - dans Je teste vos recettes
commenter cet article

commentaires

mouloud_goncalves_ibn_dupond 25/07/2012 21:52

JE VIENS DE LA FAIRE CETTE RECETTE !!!! LA CHANTILLY ROSE UN PEU EPICée total delire J AI FAIS TOUT PAREIL !!!!!!
SUPER EXTRA ET C EST PAS LONG Non j avais pas de piment d espelette j ai mis de la fleur de sel .

achat vin 22/10/2009 12:21


Magnifique plat !!!!!!!!!!!!!!!!!!


soso 28/07/2009 05:22

je viens d'ouvrir 1...2...3...Miam Miam!
si cela te tente d'être des notres et que ton blog y soit référencé, ce serait un honneur de t'accueillir
un jeu concours y est organisé pour donner un petit coup de pouce a cette toute nouvelle communauté de cuisine
voici le lien
http://o-miam-miam-de-soso.over-blog.com/article-34237679.html

bise soso

soso 27/07/2009 17:04

je viens d'ouvrir 1...2...3...Miam Miam!
si cela te tente d'être des notres et que ton blog y soit référencé.
ce serait un honneur que tu en fasses partie
un jeu concours y est organisé pour donner un petit coup de pouce a cette toute nouvelle communauté de cuisine
voici le lien
http://o-miam-miam-de-soso.over-blog.com/article-34237679.html

bise soso

Delph 27/07/2009 08:08

eh bé...y'en a des courageux ! 1 h à -20° à attendre pour manger...moi déjà quand il fait +5° j'ai le nez rouge, le spieds qui gèlent et je grelotte comme un marteau-piqueur !!! Y'a pas à dire les québécois sont courageux !
Quant à la recette, elle semble bien appétissante !

encuisinectout 27/07/2009 08:32


ah oui, mais pour le brunch du resto en quesiton, cavallait le coup d'attendre 1h. Et puis on etait bien couverts, grand manteau, chaussures très chaudes, semelles isolantes, gants, bonnet,
echarpe.....
En plus, le froid est très sec, et avec du soleil, et sans vent, c'est très supportable. Par contre, sous la neige, avec du vent, c'est une autre histoire


amal bidawiya 26/07/2009 23:43

C'est éxellent ce plat bravo
bonne soirée
a+

Lihan 26/07/2009 22:27

A chaque fois que je vois des pâtes noirs, j'ai envie de les essayer mais je repousse finalement l'échéance. Avec le petit plat que tu nous présentes, cela fait frétiller mes papilles et je pense que la prochaine fois, je ne passerai pas à coté sans les acheter ^o^

perfecta 26/07/2009 21:19

Un effet de couleurs bluffant !

AurelieW 26/07/2009 21:06

j'ai bien aimé ton intro sur la vie à Montréal

encuisinectout 26/07/2009 21:15


au liu de juste poster les recettes, je commence a ecrire un peu d'histoires autour, je suis donc ravi que cela te plaise


seve 26/07/2009 19:28

j'ai hate de gouter à ce plat que je vais m'empresser de faire!!

Clemence 26/07/2009 19:27

c'est superbe avec cette chantilly

Delphine 26/07/2009 19:24

J'ai jamais goûté, décidément tu me donnes pleins d'idées!!! merci!!

KiKi 26/07/2009 19:21

ça fait vraiment une très belle assiette!